Skip links
Qui sommes-nous ?

Organisation des Jeunes pour l’Union Européenne et Africaine

AFRIQUE

EUROPE

Le lien entre deux entités

Nous sommes un groupe de jeunes européens et africains, tous militants des intérêts socio-économiques, culturels et politique des continents Africain et Européen.
L’organisation dispose d’un statut international dont le siège social est basé à Strasbourg, capitale européenne en France. Elle est ouverte à tous sans distinction. Notre organisation regroupe en son sein les capacités d’intervention dans les domaines de l’énergie, de l’agriculture, de l’économie, de l’éducation, l’auto-entrepreneuriat, l’action sociale et sanitaire, mais surtout sur les coopérations internationales.

Nos Unions

L’Union européenne compte 27 pays (Etats membres) : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, la Bulgarie, Chypre, la Croatie, le Danemark, l’Espagne, l’Estonie, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, l’Italie, la Lituanie, la Lettonie, le Luxembourg, Malte, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, la Roumanie, la Slovaquie, la Slovénie et la Suède.

L’Union africaine est une organisation d’États africains créée en 2002, à Durban en Afrique du Sud, en application de la déclaration de Syrte du 9 septembre 1999. Elle a remplacé l’Organisation de l’unité africaine. La mise en place de ses institutions a eu lieu en juillet 2003 au sommet de Maputo au Mozambique.

Les relations entre l’Union africaine et l’Union européenne sont anciennes et reposent sur des liens économiques, commerciaux, historiques, politiques et sécuritaires.

Les premières relations entre l’Union africaine et l’Union européenne remontent à l’Organisation de l’unité africaine (OUA), qui a précédé l’Union africaine. En effet, l’OUA a entamé les négociations avec la Communauté économique européenne au nom des États Afrique-Caraïbes-Pacifique. Ces négociations ont conduit à l’adoption de la première convention de Lomé en 19751.

La mission permanente de l’OUA, aujourd’hui UA, à Bruxelles, a été établie en 19791.

Les premières relations entre l’Union africaine et l’Union européenne remontent à l’Organisation de l’unité africaine (OUA), qui a précédé l’Union africaine. En effet, l’OUA a entamé les négociations avec la Communauté économique européenne au nom des États Afrique-Caraïbes-Pacifique. Ces négociations ont conduit à l’adoption de la première convention de Lomé en 19751.

La mission permanente de l’OUA, aujourd’hui UA, à Bruxelles, a été établie en 19791.

Dix ans après l’adoption de la stratégie commune Afrique-UE, le cinquième sommet UA-UE qui se tient en novembre 2017 est un moyen de renforcer les liens politiques et économiques entre les deux continents ; les priorités présentées par les représentants des deux groupes sont « l’avenir des relations entre l’UE et l’Afrique, et l’investissement dans la jeunesse ». C’est une priorité pour le continent africain, dont 60 % de la population a moins de 25 ans.

D’autres priorités du partenariat UE-Afrique sont examinées au cours du sommet, notamment :

  • la paix et la sécurité (notamment face aux menaces terroristes qu’affronte le G5 Sahel, la Force multinationale mixte et à la crise migratoire en Europe)
  • la gouvernance, notamment la démocratie, les droits de l’homme, les migrations et la mobilité
  • les investissements et le commerce (un certain nombre d’accords commerciaux sont déjà en place, notamment avec les pays ACP (accord de Cotonou).

Objectifs et Missions

  • Mettre les compétences de nos membres au service des jeunesses européennes et Africaines en particulier dans les pays en voie de développement.
  • Mettre en œuvre des projets à long terme dans le cadre d’un développement intégré prenant en compte les besoins exprimés des Jeunes des deux continents.
  • Proposer des projets et accompagner les différentes institutions Européenne et Africaine dans les actions de développement pour l’intérêt des Jeunes.
  • Promouvoir d’une part l’unité Européenne et Africaine et d’autre part les coopérations bilatérales entre L’Europe et L’Afrique.
  • Proposer aux institutions Africaine et Européenne des solutions pour lutter contre l’immigration et la pauvreté
  • Vulgariser les initiatives en faveur des droits de l’Homme
  • Proposer en partenariat avec les Gouvernements, des programmes d’intégrations aux jeunes primo-arrivants en Europe ou en Afrique.
  • Créer des opportunités d’affaires entre les entreprises africaines et Européenne.
  • Participer à la coopération inter-état des gouvernements africains
  • Organiser des sessions de formations professionnelles pour des jeunes en quête d’emploi en Europe et en Afrique.
  • Participer aux actions liées à l’énergie, l’eau et l’environnement en Afrique et en Europe
  • En cas de conflit ou de crise majeure dans l’un des deux continents, Participer ou assister aux négociations de paix ou de sortie de crise tout en gardant une neutralité entre les parties.
  • Accompagner les organismes nationaux et internationaux dans leurs actions en faveur des populations africaines et européennes
  • Apporter une aide aux Africains et aux européens en détresse dans les pays étrangers.
  • Réaliser des projets de développement dans les zones rurales de l’Afrique.
  • Créer un cercle de réflexion regroupant la jeunesse européenne et Africaine.