Skip links

En mémoire du génocide Rwandais (1994 – 2020)

« L’organisation des jeunes pour l’Union Européenne et Africaine (Jeunesueua / OJUEA) a honoré de sa présence en répondant à l’invitation de l’association Rwandaise Strasbourg (AMARIZA d’Alsace) dirigée par Mme Cattier Immaculée pour l’inauguration au Cimetière de la Robertsau de la stèle en mémoire des morts du génocide Rwandais pour laquelle les femmes de son association et l’association Ibuka France aussi présente se sont longtemps battues. Aujourd’hui, Strasbourg a rejoint les stèles de Mulhouse, de Toulouse, de Paris, etc. « 

Entre 15h30 et 18h45, dans la journée du 27 janvier 2020, jour symbolique de la célébration de tous les genocides au monde, les Jeunesueua étaient auprès de la diaspora Rwandaise en France et précisément à Strasbourg pour saluer la mémoire des morts du génocide de 1994 contre les Tutsis et inaugurer la stèle qui a été offerte par le maire de Strasbourg Monsieur Roland Ries en hommage à ce massacre. 

Vingt-cinq (25) ans plus tard, après ce nettoyage systématique de plus d’un million de personnes, d’enfants et de femmes tués, la solidarité et la détermination de réussir ont germé là où l’obscurité de la desolation a failli prospérer comme le signifiait Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur du Rwanda en France: François-Xavier Ngarambe.

Évidement que « le bourreau tue toujours deux fois [..] », comme le rappelait le Maire de Strasbourg à l’auditoire [..] une fois par le massacre et la seconde fois par l’oubli [..]. L’oubli n’est pas une maladie individuelle mais collective ». Ces phrases du célèbre philosophe Elie Wiessel retentissent encore aujourd’hui au travers du maire de Strasbourg. En visite à Kigali du 1er au 03 juin 2019 à l’occasion de la 89ème réunion du Bureau de l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF) répondant à l’invitation de la mairie de Kigali Mme Marie Chantal Rwakazina, le Maire de Strasbourg Roland Ries a renoncé à l’oubli. Il a voulu témoigner sa solidarité au Rwanda qui a décidé de se construire en se souvenant pour ne plus répéter une telle horreur.

Ipek Demirburker, Présidente du bureau Europe de l’OJUEA
François-Xavier Ngarambe, Ambassadeur du Rwanda en France
Roland Ries, Maire de Strasbourg
Benjamin Gnan Kouassi, Représentant légal auprès du parlement européen de l’OJUEA
Mme Cattier Immaculée
Présidente de l’association Rwandaise Strasbourg (AMARIZA d’Alsace)
La stèle de Strasbourg
Association Rwandaise
Pour une future collaboration, l’art de la diplomatie,,,

Nous nous sommes entretenus avec l’Ambassadeur du Rwanda. Il a chaleureusement salué notre présence au côté des familles endeuillées. Affichant ainsi sa joie, il a mentionné son envie de nous revoir à Paris au cour de l’une des cérémonies qu’ils organisent pour discuter amplement d’une future collaboration.

Laisser un commentaire